Dédication aux Caractères Sacrés du Fonds Baha'i 

Compilé par l’Assemblée Spirituelle Nationale d’Azerbaïdjan

La Bague en or

les Projets de Collecte de Fonds

 

Un projet de l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís de l’Azerbaïdjan inauguré au Riḍván 2003

 

En avril 1963, les archives bahá’ís du Centre mondial bahá’í à Haïfa ont enregistré une contribution très spéciale qui a été inscrite sur les pages de l’histoire bahá’íe comme la première contribution faite à la première Maison universelle de justice élue. La contribution était simple, élégante et significative car elle faisait partie de l’héritage familial de quelqu’un qui l’a offert avec un détachement absolu. La personne a dû être profondément sincère et de bonne foi pour avoir  marqué l’histoire de cette première offre à la toute première Maison universelle de justice. Le cadeau était un anneau en or, offert par un croyant à Azerbaïdjan, et envoyé au Centre mondial bahá’í pendant des périodes difficiles d’intolérance religieuse dans les unions soviétiques. Juste quelques années avant que les membres de la communauté bahá’íe ne soient exécutés, alors que la communauté bahá’íe d’Azerbaïdjan avait réussi à s’acquitter de ses devoirs, et non pas par des mots seuls, elle devint donc la première à apporter une contribution formelle au Corps suprême de la Maison universelle de justice.

 

La Maison universelle de la justice sera sous la protection et la direction infaillible de Dieu. Si cette Maison de justice décide à l’unanimité, ou à la majorité, de toute question non mentionnée dans le Livre, cette décision et ce commandement seront gardés de l’erreur.

                                                        -‘Abdu’l-Bahá

 

En effet, en 1963, quel honneur reçut la communauté bahá’íe d’Azerbaïdjan pour des générations à venir. Selon un membre de la Maison de justice élu en 1963, l’anneau d’or a été reçu avec amour et affection et conservé à jamais dans les dépôts de la Foi en Terre sainte. Lorsqu’on pense à cet événement qui s’est déroulé il y a exactement quarante ans, et compte tenu des difficultés, des restrictions, des risques et des limitations économiques imposées aux amis au cours de cette période, nous respectons mieux nos ancêtres, la façon dont ils ont rempli leurs fonctions, et quelle communauté ils nous ont laissé. En tant que membres de la communauté bahá’íe d’Azerbaïdjan nous sommes bénis et heureux d’avoir de tels esprits si dévoués et fidèles qui nous assistent aujourd’hui du royaume d’Abhá par leurs sacrifices et leur générosité qui ont gravé un récit historique et merveilleux sur les pages de l’histoire d’Azerbaïdjan en 1963.

 

Aujourd’hui, l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís d’Azerbaïdjan appelle les amis pour un service de mesure supérieure et plus précise. Depuis la création de l’Assemblée nationale en Azerbaïdjan en 1992, cette communauté activement efforcé d’établir et soutenir ses propres activités dans les domaines de l’administration, de l’enseignement, de l’institut de formation, des affaires extérieures, de l’activité des jeunes, de la maintenance des propriétés bahá’íes, du service communautaire, la publication des livres, l’audio-visuel, la musique, etc. Le soutien financier de la Communauté internationale bahá’íe a été pour les premières années l’aide principale pour ces activités; cependant, au cours des dix dernières années, la communauté a participé sans réserve aux contributions des fonds bahá’í locaux et nationaux.

 

Les efforts des institutions bahá’íes afin de fournir une éducation spirituelle bahá’íe sur les contributions pendant cette période, sont en effet louables. Le résultat sont des sacrifices généreux qui mènent au développement spirituel, aux contributions régulières et à la prospérité de la communauté bahá’íe d’Azerbaïdjan, qui comprend Bakou, Balakhani, Sumgayit, Nakhjavan et d’autres régions. Cela a permis à l’Assemblée nationale, il y a plus de trois ans, de prendre des mesures afin de ne plus avoir besoin de l’assistance financière de la Communauté internationale bahá’íe. Dans une lettre adressée à la Maison universelle de justice, l’Assemblée nationale a exprimé son ardent désir d’être autosuffisante et la Maison de justice, par sa grâce et sa générosité infinie, a accepté l’appel de la communauté.

 

Avec ce projet intitulé « La Bague en or », l’Assemblée nationale appelle les amis à se préparer à la prochaine étape du développement  des Fonds local et national bahá’í. À partir de la nouvelle année bahá’íe en avril 2003, la communauté bahá’íe d'Azerbaïdjan tentera non seulement de continuer  à subvenir à ses propres besoins, mais aussi de contribuer régulièrement au Corps suprême. Peu importe le montant de cette contribution au début, et peu importe notre part dans le Chemin de Dieu, nous sommes certains qu’elle attirera les bénédictions de Bahá’u’lláh et confirmera nos services ; protégera nos communautés, augmentera nos connaissances et notre vision; développera nos pouvoirs spirituels; fera de notre communauté une voie pour répandre les parfums de l’amour de Dieu; et rendra l’Azerbaïdjan encore plus illuminé aux yeux du monde.

Que ce soit la couronne d’honneur de cette communauté bahá’íe, de pouvoir une fois de plus contribuer à la Maison de justice comme l’ont fait nos ancêtres. C’est notre destinée. Montrons notre volonté de servir la Cause par des actes ! Lorsque les membres de l’Assemblée nationale des bahá’ís d’Azerbaïdjan visiteront la Terre Sainte en avril 2003 afin de voter, au nom de la communauté bahá’íe d’Azerbaïdjan, pour l'élection de la Maison de justice, ils prendront avec eux une contribution au nom de la communauté bahá’íe. Cette contribution sera un geste symbolique en souvenir de la Bague d’or envoyé en 1963 marquant le début de nos contributions régulières  à cette auguste institution pour les années à venir. 

 

L’Assemblée prie que Bahá’u’lláh regarde cette communauté avec des yeux de miséricorde, de pardon, de bonté et de générosité,  et accepte nos contributions faites dans son chemin avec une indignité absolue.

 

Avec amour bahá’í,

L’Assemblée spirituelle nationale des bahá’íes d’Azerbaïdjan

 

28 octobre 2002 

 

Un écrivain et membre de la communauté bahá’íe à Bakou, M. Salahaddin Ayyubov a raconté dans son livre « The Twin Manifestations » que le couple de cette histoire, qui avait offert la bague d’or, est M. Bala Aqa Orucova et Mme Kubra Orucova. Ils vivaient à Bakou et étaient proches de
‘Alí-Akbar Nakhjavání et Izzet Orucova !

 

Year of Generosity

Project prepared by the National Spiritual Assembly of the Bahá’ís of Azerbaijan

26 February 2018

Dear Azerbaycani Brothers and Sisters in Spirit,


God has created us as a mirror to reflect His light, glory, and inner Beauty.  There is no other purpose for the creation of mankind, He say, but to know God and to worship God through a life of service for the betterment of the world.  Work and devoted service, He reveals in His Most Holy Book, is equal worshiping God.

The National Spiritual Assembly of the Bahá’ís of Azerbaijan hereby announces the 200 year anniversary of the birth of Bahá’u’lláh—the Savior of Mankind, which begins on October 21st 2017—the year of service, generosity, and sacrifice for the betterment of the Azerbaijan Republic.  We call upon every member of the Bahá’í community to engage all of their friends, relatives, neighbors, acquaintances, schoolmates, and friends from work regardless of their age, gender, race or religion to join hands with the community in utter sincerity and loyalty that is driven out genuine humility and love to generously contribute their time and energy to serve this nation.


This year will be recorded in our history as the year of generosity.  The friends must take a conscious effort to become more generous and break the boundary of generosity in their personal lives.  Without looking at this materialistic world around them they must practice giving everything they posses generously and sacrificially for the betterment of their neighborhoods, their society and their nation.  We must work with our selves and our children to end our fear of loss.  We must be like the sunshine that has no fear of shedding its light and warmth upon humanity, or the cloud that showers upon every living thing without fear of loss as we believe generosity is like a fountain that is always filled by invisible source.

“We must be like the fountain or spring that is continually emptying itself of all that it has and is continually being refilled from an invisible source. To be continually giving out for the good of our fellows undeterred by fear of poverty and reliant on the unfailing bounty of the Source of all wealth and all good—this is the secret of right living!”

--Shoghi Effendi

 

This is the year that every member of this community must arise and find the secret of right living by relying on the unfailing bounty of the Source of all wealth and all good, “without fear of poverty.”  We the Bahá’í of this generation must train our spirits to achieve this exalted goal and it all starts by serving our neighborhoods, our society, and our beloved nation.  What better bounty than finding in our spirit the joy of service.  In this regard, in the Secret of Divine Civilization ‘Abdu’l-Bahá says,

 

“Is any larger bounty conceivable than this, that an individual, looking within himself, should find that by the confirming grace of God he has become the cause of peace and well-being, of happiness and advantage to his fellow men? No, by the one true God, there is no greater bliss, no more complete delight.”

“If wealth is expended for the promotion of knowledge, the founding of elementary and other schools, the encouragement of art and industry, the training of orphans and the poor—in brief, if it is dedicated to the welfare of society—its possessor will stand out before God and man as the most excellent of all who live on earth and will be accounted as one of the people of paradise.”

--‘Abdu’l-Bahá

The National Assembly of Azerbaijan would like you to participate in this year of generosity and begin to meditate on how you can serve your community.  If you are a music teacher, start seeking talented children in your neighborhood to offer free classes to develop those children for the betterment of our society.  If you notice kids in your neighborhood whom you previously thought were wasting their time and were labeled as bad children, make an effort and gather them and talk to them.  Find out if they are willing to spend one hour a week to go through the books.  If you have a sick neighbor, bake them a cake and offer them love and generosity.  Maybe they need medication that you can buy for them.  If you are an accountant offer your help to your neighbors for free and for the sake of God.  Go visit your lost relatives and spend time with them.  Serve the Cause of God and call your Spiritual Assembly to ask what you could do to serve the Cause.  Do not occupy yourself by thinking what you can receive but occupy yourself by what you can offer with generosity.  Bahá’u’lláh assures us that by giving we gain.

“The future civilization envisaged by Bahá’u’lláh is a prosperous one, in which the vast resources of the world will be directed towards humanity’s elevation and regeneration.”

--The Universal House of Justice

 

For your reading and deepening on the subject of generosity and the instructions of Shoghi Effendi to find the secret of right living, the National Assembly of Azerbaijan is pleased to announce the release of a new Website called, “The Bahá’í Fund, Generosity, and the secret of right living” (www.bahaifond.az).  The website is in Azeri, Russian.  Please take time during this year of generosity and understand the underlying purpose of being generous in these words of ‘Abdu’l-Bahá,

 

“Is any larger bounty conceivable than this, that an individual, looking within himself, should find that by the confirming grace of God he has become the cause of peace and well-being, of happiness and advantage to his fellow men? No, by the one true God, there is no greater bliss, no more complete delight.”

--‘Abdu’l-Bahá

www.bahaifond.org

 

With warm Bahá’í greetings,

Secretary of the National Spiritual Assembly 

Everyone is Serving!

This site is administered by the National Spiritual Assembly of the Bahá'ís of Azerbaijan.  The material presented here was first published in 2001 through 2006.  For questions regarding this site kindly 

contact us at:  AzerbaycanBahaiIcmasi@gmail.com

© All rights reserved