Dédication aux Caractères Sacrés du Fonds Baha'i 

Compilé par l’Assemblée Spirituelle Nationale d’Azerbaïdjan

Ḥuqúqu’lláh

Ḥuqúqu’lláh

La contribution au fonds bahá’í

Il est obligatoire,

Il est égal à exactement 19% du profit net de la personne,

Il est offert à la Maison universelle de justice,

Il est obligatoire dès l’âge de 15 ans et plus,

Il est obligatoire lorsque le profit atteint 19 mithqáls d’or.

Elle est volontaire

Il est égal à la plus grande générosité et sacrifice!

Elle est offerte à l’Assemble Spirituelle,

Toute personne de tout âge peut donner y compris les enfants,

Tout le monde doit participer, peu importe la pauvreté.

Le ḥuqúqu’lláh

(le droit de Dieu)

et le fonds bahá’í

 

Ce site est conçu par l’Assemblée spirituelle nationale des bahá’ís d’Azerbaïdjan pour éduquer les croyants sur les principes spirituels des contributions bahá’ís. Ceci est différent de la loi du ḥuqúqu’lláh (le droit de Dieu). Les amis intéressés à en apprendre plus à propos du ḥuqúqu’lláh sont invités à consulter le représentant du ḥuqúqu’lláh dans leur communauté.

Nous pouvons, toutefois, partager quelques points avec vous. Le Kitáb-i-Aqdas rend le ḥuqúqu’lláh obligatoire pour les bahá’ís âgés de plus de 15 ans dont le revenu, après les dépenses, atteint 19 mithqáls d’or. Un mithqál est égal à environ 3.642 grammes; ainsi, ce chiffre peut être calculé en multipliant 19 par 3.642 puis par le prix d’un gramme d’or. Une fois que le revenu d’un individu atteint ce montant, il est obligatoire de contribuer 19 pour cent du revenu net comme droit de Dieu. Le montant du ḥuqúqu’lláh est dû à la Maison universelle de justice, par l’intermédiaire de l’institution du ḥuqúqu’lláh. Les bahá’ís à travers le monde sont encouragés à consulter avec leurs représentants du ḥuqúqu’lláh sur cette loi sacrée. 

Les paiements pour le Ḥuqúqu’lláh ne peuvent pas être remis à n’importe qui. Ces paroles ont été prononcées par celui qui est la Vérité souveraine. Le Ḥuqúqu’lláh devrait être confié à la garde de personnes de confiance et envoyé à son parvis sacré par l’intermédiaire des mandataires de Dieu.    

‑Bahá’u’lláh

Aussi obligatoire que soit le ḥuqúqu'lláh pour chaque croyant, la participation au fonds bahá’í est strictement de nature volontaire. Le matériel éducatif fourni sur ce site Web a pour but d’inciter les bahá’ís à prendre des mesures dans leur parcours pour développer leurs capacités de générosité et de sacrifice, donner une vision de changement à la base, améliorer le respect de soi et la dignité individuelle, développer la communauté et montrer de l’amour à toute l’humanité. À cet égard, la Maison universelle de justice a précisé que les contributions versées au fonds bahá’í sont à la fois une responsabilité et une source de générosité.

 

Les mots « générosité » ou « sacrifice » n’apparaissent pas dans les versets sacrés de Dieu quand il s’agit de la loi du ḥuqúqu’lláh, parce que ce paiement est fixé par le Kitáb-i-Aqdas à dix-neuf pour cent du revenu restant après avoir payé toutes les dépenses nécessaires. Il ne varie pas en fonction de la générosité ou de l’esprit de sacrifice. En effet, quand quelqu’un paye son ḥuqúqu’lláh, ce n’est pas par générosité, mais plutôt du fait de son obéissance et de son humble soumission à la loi du Très Saint Livre. La Maison universelle de justice distingue les deux institutions et conseille aux amis de respecter la loi du ḥuqúqu’lláh avant de décider de leurs contributions généreuses et sacrificielles au fonds bahá’í. En outre, les contributions au fonds ne sont pas déductibles du revenu lors du calcul de paiements du ḥuqúqu’lláh.

 

Les contributions aux fonds de la Foi ne peuvent pas être considérées comme une partie du paiement du ḥuqúqu’lláh; de plus, si une personne doit au ḥuqúqu’lláh et ne peut pas se permettre de contribuer à la fois au ḥuqúqu’lláh et aux fonds, le paiement du ḥuqúqu’lláh devrait avoir priorité sur les contributions aux fonds. Mais, quant à savoir si les contributions aux fonds peuvent être considérées comme dépenses dans le calcul du montant de son actif sur lequel le ḥuqúqu’lláh est dû, ceci est laissé au jugement de chaque individu, et ce à la lumière de ses propres possibilités. 

‑La Maison universelle de justice

 

Offrir des contributions dans ce but (aider les activités de l’Assemblée spirituelle) est un des besoins les plus vitaux de la cause de Dieu. Cet acte est considéré comme hautement essentiel et est d’une importance fondamentale. Après le paiement du ḥuqúq, c'est l’obligation de chaque bahá’í.

‑Shoghi Effendi

 

Prière pour demander à Dieu d’accorder la confirmation pour offrir le ḥuqúqu’lláh

Magnifié sois-tu, ô Seigneur de toute la création, celui vers qui toutes choses doivent se tourner. Je témoigne par ma parole physique et spirituelle que tu t’es manifesté et que tu t’es révélé, que tu as envoyé tes signes et proclamé tes témoignages. Je suis témoin de ton indépendance de tout sauf de toi et de ta sainteté au-dessus de toutes choses terrestres. Je te supplie, par la gloire transcendante de ta cause et par le pouvoir suprême de ta parole, d’accorder la confirmation à celui qui désire offrir ce que tu lui as prescrit dans ton Livre et qui veut observer ce qui répandra les brises embaumées de ton consentement. En vérité, tu es le Très-Puissant, le Très-Miséricordieux, celui qui pardonne, le Très-Généreux.

‑Bahá’u’lláh

This site is administered by the National Spiritual Assembly of the Bahá'ís of Azerbaijan.  The material presented here was first published in 2001 through 2006.  For questions regarding this site kindly 

contact us at:  AzerbaycanBahaiIcmasi@gmail.com

© All rights reserved